Parle-moi du jardin de ta grand-mère

Exposition collective du 3 mai au 20 juillet 2024

Sur une proposition de Rita Alaoui

Avec Désirée Coral, Diane Schuh, Paula Valero Comin, Yasmina Benabderrahmane, Rita Alaoui

« Comme pour l’abeille butineuse, une sorte d’instinct
nous reconduit toujours vers un jardin. » 1

Au printemps 2023, je m’adresse à quatre artistes dont les travaux possèdent
des résonnances communes :
Parle-moi du jardin de ta grand-mère.

Désirée Coral, Diane Schuh, Yasmina Benabderrahmane et Paula Valéro Comín ont un point commun : elles parlent aux plantes, tout comme le faisait mon arrière-grand-mère. Leurs pratiques respectives les ont conduites vers
des recherches différentes mais germant toutes de la même graine et parcourues par la même énergie, celle du vivant.

Ceci est une invitation à déambuler dans les jardins intimes de cinq artistes. Dans ces jardins métaphoriques ou parfois réels, chacune aborde par son propre langage et médium son rapport à la terre, à la transmission et à la
réparation.

Pour Désirée Coral, les plantes et les graines qui sont intégrées dans les récits coloniaux restent cachées et inconnues pour beaucoup d’entre nous. Elle tente de révéler les histoires secrètes contenues dans ces graines à travers une installation qui établit un dialogue entre celles-ci et le public.

Diane Schuh soulève la question de l’écoute dans notre engagement écologique, à savoir le soin et l’attention portés au monde vivant. Avec son installation sonore, qu’elle compose à partir de sons captés dans les friches de Montreuil, elle interroge l’écoute comme forme d’attention active à l’environnement qui nous entoure.

Paula Valero Comin fabrique un herbier résistant, composé d’éléments issus d’une action menée à La Havane. Son geste est un hommage aux savoirs et pratiques de soins ancestraux pratiqués par des femmes cubaines, qui sont
pour l’artiste autant d’arrière-grand-mères.

Les vidéos de Yasmina Benabderrahmane mettent en lumière des instantanés de vie qui gravitent autour du corps et des rituels traditionnels procurés par sa grand-mère.

Dans une installation immersive, je tente de repenser notre rapport au soin et à la médecine à travers les plantes médicinales et en explorant un rituel de guérison au henné, hérité de mon arrière-grand-mère.

Parle-moi du jardin de ta grand-mère est un espace où la notion de réparation et de transmission se noue autour du végétal. En constituant des jardins aux symboliques fortes, les artistes font de la promenade au jardin le lieu d’un dialogue et d’une expérience de connaissance. Qu’elles soient médicinales, culturelles, traditionnelles, autochtones, symboliques, ou curatrices, les plantes ont peuplé et nourri le monde depuis la naissance de la terre. Elles imprègnent nos pratiques respectives et font partie intégrante de ce jardin universel et transgénérationnel qui nourrit nos imaginaires.

Rita Alaoui, artiste et commissaire de l’exposition

 

Programmation de mai :
Atelier parent-enfant BY THEIR FRUITS animé par Désirée Coral
Samedi 4 mai de 15h à 17h 
À partir de 4 ans
Chaque participant·e est convié·e à choisir un fruit parmi ceux mis à disposition par l’artiste. Puis, à tour de rôle, il s’agira de prendre la parole et d’exprimer la connexion entretenue avec ce fruit, qu’elle soit personnelle, familiale, culinaire, culturelle, géographique…En fin d’atelier, chaque personne repartira avec le fruit choisi et pourra participer au projet Instagram #BYTHEIRFRUIT. 
Atelier parent-enfant Les plantes de l’herbier de Rosa Luxemburg animé par Paula Valero Comin
Samedi 18 mai de 15h à 17h
À partir de 4 ans
Cet atelier fait partie du projet Herbier résistant Rosa Luxemburg dans lequel Paula Valero Comin entreprend de continuer le travail entamé par Rosa Luxemburg. Les participant·e·s dessineront différentes plantes issues de son herbier au crayon. Cette activité invite à exercer la mémoire, l’attention et la reconnaissance, s’appropriant ainsi l’intention de la peinture.
 
Visite commentée par Rita Alaoui
Samedi 18 mai de 17h à 18h
Tous publics