Accueil > Résidences > Résidence 2017 / 2018 > Anaïs Tondeur – Pétrichor

Anaïs Tondeur – Pétrichor

Un projet de résidence de l’artiste Anaïs Tondeur, conçu avec l’anthropologue Germain Meulemans

De décembre 2017 à mai 2018

Présentation

Entremêlant fiction et recherches de terrain, investigation poétique et réflexions sur les mutations urbaines, le projet de résidence prend la forme d’une enquête sur les traces du pétrichor, l’odeur de la terre après la pluie.

Ce néologisme issu de petra « la pierre » – et ichor « le sang des dieux » chez Homère, fut inventé en 1964 par deux chercheurs australiens. Or, ces chimistes furent mal compris. On crut que le pétrichor était une qualité intrinsèque des choses, et beaucoup de parfumeurs cherchèrent à imiter cette odeur. Mais le pétrichor est autre chose. Il désigne le système complexe par lequel la pluie et le sol interagissent pour produire une odeur. Il ne peut donc émerger que dans la relation entre le sol et le climat, et nous rappelle que cette interaction est présente partout sur terre, bien que l’on cherche à la couper en ville.

Le public est invité à participer à l’enquête Pétrichor en arpentant les terres de Montreuil avec l’artiste Anaïs Tondeur, l’anthropologue Germain Meulemans mais aussi des écrivains, historiens et écologues afin de prélever des histoires et des échantillons des sols, puis, faisant appel aux méthodes des alchimistes, à les distiller pour en extraire leur essence.

L’artiste en résidence

Anaïs Tondeur vit et travaille à Montreuil. Sa pratique artistique se forme au point où les disciplines se rencontrent. Liant les sciences naturelles et l’anthropologie, la fabrication de fiction et les nouveaux médias, elle expérimente d’autres modes de coexistence avec le vivant. Pour cela, elle recherche une nouvelle esthétique, dans le sens d’un renouvellement de nos modes de perception, et explore au-delà de la séparation entre nature et culture, les moyens de bouleverser le grand récit de l’Anthropocène.

Ses protocoles de recherche l’ont mené dans des expéditions aux frontières entre les plaques tectoniques, à travers l’océan Atlantique, dans la Zone d’Exclusion de Tchernobyl ou à la surface des sols de nos villes. Lorsqu’elle ne peut accéder à ses terrains d’investigations, elle crée des véhicules de fiction, se déplaçant pour elle. C’est ainsi qu’elle a envoyé en septembre 2016, à bord d’un vaisseau spatial de la NASA, un rêve à l’espace.

Document

Téléchargez l’édition originale parue lors de l’exposition restitution de la résidence PETRICHOR

>> Première partie

>> Seconde partie

 

Nous suivre

Something is wrong.
Instagram token error.
Voir Plus

Contact

Adresse

116 rue de Paris
93100 Montreuil

Téléphone

01 71 89 28 00

Email

cactignous@montreuil.fr